OBI

Premier album en octobre 2021 (Horizon Musiques / Un Plan Simple / Sony)

 

OBI, de son vrai nom Obinna Igwe a 34 ans. Il est migrant, nigérian, et demandeur d’asile. il a quitté son pays en 2010, pour tenter sa chance en Europe, fuir la misère, la violence, et depuis 10 ans, il vit en Europe, de camps en squats, de pays en pays, contrôlé, expulsé, résigné. Dans cette errance géographique et sociale, il compose et enregistre des chansons sur un petit ordinateur dont il ne se sépare jamais.

En septembre 2019, Obi qui vit au Collège Maurice Scève à La Croix-Rousse à Lyon avec 450 compagnons d’infortune, y fait la rencontre de Cédric de la Chapelle, musicien lyonnais qui avait découvert Slow Joe en 2007, et qui décide d’accompagner Obi. Depuis, ils travaillent ensemble sur la production et les arrangements des chansons. Le premier album est prévu en 2021 chez Horizon Musiques / Un Plan Simple / Sony, et le premier extrait « Slave We » est sorti le 21 octobre 2020.

Pour raconter son quotidien de migrant, depuis son odyssée pour atteindre l’Espagne, jusqu’à sa vie en Europe, en marge de la société. Sa compassion pour ses compagnons d’infortune, les dominés, les opprimés, les oubliés de l’Histoire. Mais aussi l’espoir qui subsiste malgré tout, sa foi en un avenir possible. Comme autant de prières, tant pour demander à la vie de se faire plus bienveillante, que pour puiser en lui-même la force et le courage.

En tant qu’acteurs indépendants des musiques actuelles, dont l’une des missions principales est de favoriser la découverte de talents émergents : Le Printemps de Bourges, Nuits sonores et Le Sucre (Lyon), La Sirène (La Rochelle), Le Chateau Rouge  (Annemasse), Le Rocher de Palmer (Bordeaux), Ground Control (Paris) ont imaginé, avec le label Horizon et Tour Makers, une résidence itinérante qui permettra à OBI de préparer ses concerts, et de rencontrer différents publics pour des temps d’échanges et de témoignages.

Baptisée « Migration Positive », cette résidence itinérante lui fera reprendre son voyage, mais cette fois à titre d’acte de création et d’échange culturel à chaque étape. OBI pourra préparer son set live dans des conditions professionnelles, et participer à un temps de parole et d’échanges avec les associations des tissus sociaux et culturels locaux. L’association européenne de sauvetage en mer SOS MEDITERRANEE se joint au projet et propose pour chaque étape, dans le cadre de sa mission de témoignage, une exposition éphémère et/ou une projection accompagnées d’un échange avec les bénévoles de l’association.

A la suite de sa « Migration Positive », Obi prendra une autre route encore : celles des concerts et des festivals. Il sera temps pour lui de faire la rencontre la plus essentielle dans la vie d’un artiste : celle du public.

 

En accord avec Horizon Musiques

 

 

 

 

Deuxième clip – Turn Around – 07 avril 2021

Premier clip – Slave We – 21 octobre 2020

Portrait vidéo Obi (2 mn)

Obi en couverture du Petit Bulletin à Lyon le 21 octobre 2020

lire l’article complet