AMI YEREWOLO

Nouvel album « AY » 30 avril 2021 (Othantiq / Alter-K)

 

Artiste hors norme, cette jeune Malienne a su conjuguer le rap au féminin dans un pays ou cette scène est peu encline à la parité. Véritable femme debout, Ami Yerewolo pousse le rap game à la respecter : n’en déplaise aux phallocrates, la rappeuse fait courir le bruit qu’elle n’est pas prête à lâcher l’affaire !

Diplômée en finances et en médecine, sa passion pour le hip-hop et ses freestyles décapants l’imposent comme une artiste incontournable du hip-hop au Mali. Elle participe à de nombreux collectifs (notamment 223Crew aux côtés de Yeli Fuzzo), reçoit de nombreux prix (dont le trophée « Femme battante du Mali » décerné par les femmes de la presse malienne en 2016 et un Mali Hip Hop Awards), et produit même un festival féministe appelé « Le Mali A Des Rappeuses ».

Artiste invitée sur les tournées et le dernier enregistrement des Amazones d’Afrique aux côtés d’Angélique Kidjo et Mamani Keïta entre autres, finaliste du Prix Découvertes RFI en 2017, Ami Yerewolo a également été l’une des révélations du tremplin Show-me à Zurich en janvier 2020 et elle est programmée au Paléo Festival en 2021.

Après deux premiers albums (Naissance en 2014 et Mon Combat en 2018), « AY » son troisième opus enregistré entre Paris et Bamako, témoigne de l’ambition internationale d’une artiste dont l’horizon, le style et les convictions ont convaincu le chanteur, compositeur et réalisateur Blick Bassy d’en faire la première signature de son label Othantiq AA. Le premier extrait « Je Gère » sorti en octobre 2020 a déjà reçu un très bel accueil !

Textes féministes, flow technique, énergie magnétique… « Je le dis tout le temps : ce n’est pas le sexe qui compte, affirme-t-elle, c’est le talent ». Voix des femmes et femme d’affaires, Ami Yerewolo rappe fort contre les violences faites aux femmes, le sexisme, les mariages arrangés et les écueils du patriarcat, proposant ainsi un nouveau récit décomplexé, vecteur de solidarité, d’empowerment et de créativité.

Ambassadrice des femmes, porte-parole des challenges de son pays, performeuse hors pair, Ami Yerewolo a déjà la carrure d’une très grande dame.

 

Presse

 

« L’avenir au féminin » Séléction Le Monde Afrique

La voix libre de Bamako Vanity Fair 

« Danseurs énergiques, textes engagés et technique impeccable, Ami Yerewolo “gère” la situation, et ne laisse rien au hasard. » RAP RNB

« Une rappeuse malienne qui gère » RADIO NOVA

« La rappeuse malienne fait trembler le patriarcat » PAM

« Rap conscient au flow tonitruant, emprunt de rage et d’ironie (…) » Afrique Mag

« La rappeuse malienne Ami Yerewolo impose son style d’amazone : percussif, ultra-énergique et militant. » Jeune Afrique

Séléction RFI novembre 2020

Coup de Coeur Générations

 

Deuxième single « I Bamba » – mars 2021

Premier single « Je gère » – octobre 2020

Live à Show-me – Zurich – Janvier 2020