LE TOUT-PUISSANT ORCHESTRE POLY-RYTHMO DE COTONOU

COVER_POLY-RYTHMO_final

Artisan d’un son à la fois unique et fascinant, le légendaire Tout-Puissant Orchestre Poly-Rythmo de Cotonou  est l’un des plus anciens orchestres africains encore en activité, pour lequel la polyrythmie n’est pas un vain mot. Véritable institution au Bénin, et dans toute l’Afrique de l’Ouest, auteur de centaines d’enregistrements, cet orchestre est l’un des plus prolifiques de tout le continent, au même titre que l’OK Jazz congolais, seul rival possible en nombre de disques publiés. Depuis presque 50 ans, le Poly-Rythmo mixe mieux que personne la soul et le funk américain, l’afrobeat nigérian, la rumba congolaise, le high-life ghanéen, et les rythmiques vaudoues Béninoises.

Le dernier album « Majafalao », Prends Garde en béninois, est sorti chez Because Music en octobre 2016, et le groupe fêtera en 2018 ses 50 années de carrière avec la sortie d’un Best Of et d’un nouvel album !

 

logo-partenaires-madjafalao

« Cette formation continue de perpétuer sa légendaire volubilité avec son album Madjafalao » Les Inrocks (Top 50 des albums africains incontournables)

« Un super Juke-Box syncrétique de la pop musique noire, portée par les rythmes originels du Vaudou » Society (6 pages)

« Le Tout Puissant Orchestre Poly-Rythmo, le groupe le plus culte d’Afrique » Quotidien de Yann Barthès

« Ce légendaire Orchestre, est l’un des monuments de la musique Africaine » Radio Nova

« We are naturally really excited to be hearing new music from such a storied and influential group »Thump

« Retour aux sources de l’Afrobeat avec l’Orchestre Poly-Rythmo » Clique TV

« Benin’s voodoo kings approach their 50th year in fine form » MOJO UK ★ ★ ★ ★

« Retour aux sources de l’Afrobeat avec l’Orchestre Poly-Rythmo » Clique TV

« A punchy horn section and superb percussionists who drawn strongly on Benin’s powerful ‘voodoo’ rhythms to create the Poly-Rythmo sound. » The Evening Standard ★ ★ ★ ★ 

 

*Playlists : FIP / RFI / France Inter / France Culture / Radio Nova

*Radio : France Inter (Pop & Co) / France Culture (Ping Pong) / Radio Nova (La Matinale)

*TV : TMC (Quotidien de Yann Barthès) / La Matinale de LCI

 

 

« Nous sommes dans tous les genres, nous faisons du latino, nous faisons du funk, nous faisons du voodou child, nous faisons tous les rythmes, c’est ce qui fait que nous nous appelons Poly-Rythmo ».

Le Tout-Puissant Orchestre Poly-Rythmo de Cotonou

 

Interview dans « Quotidien » avec Yann Barthès sur TMC

Live dans « Quotidien » avec Yann Barthès sur TMC

Live – La Cigale (Paris) – Mars 2011

Teaser du nouvel album « Madjafalao » par Calypso Rose

Premier clip « Madjafalao » extrait du nouvel album

 

 

Héritier de l’enthousiasme de l’indépendance acquise par le Bénin au début des années 1960, le Poly-Rythmo a grandi avec les Yéyés, Salut Les Copains, et la funk de James Brown … Son répertoire comprend notamment des reprises de tubes occidentaux empruntés à Johnny Hallyday ou James Brown. Cependant, même si l’orchestre a joué avec Fela Kuti, Manu Dibango ou Miriam Makeba, et occupé les ondes de la radio nationale, il n’était jamais sorti d’Afrique avant 2007. Étendard d’un pays où le vaudou a son jour férié, le Poly-Rythmo a pourtant failli périr dans l’oubli …

Le groupe est découvert par le reste du monde grâce une interview de Radio France en 2007, pendant laquelle l’Orchestre confie son rêve de se produire au delà des frontières africaines. L’engouement est massif et les tournées s’enchaînent en Europe et aux États-Unis : Festival Jazz à la Villette, Barbican (Londres), Printemps de Bourges, Escales de St Nazaire, Festival du Bout du Monde, Primavera Sound Festival (Barcelone), Festival International de Jazz de Montréal, Festival de Jazz de la Défense, Festival d’Île de France, Dour Festival, Les Nuits de Fourvière, Rio Loco etc.

La dernière tournée en Novembre 2015 nous a montré que le Poly-Rythmo n’avait pas fini d’enflammer les dance floors. Leurs concerts à Africolor, La Vapeur (Dijon), La Sirène (La Rochelle), Paul B. (Massy), VIP (St Nazaire), les Z’eclectiques, l’Espace Prévert (Savigny-le-Temple), Le Temps Machine (Tours) etc. ont été des moments de fête inoubliable !

Leurs morceaux n’ont pas pris une ride et sont réédités par des labels prestigieux comme Luakabop, Soundway ou Analog Africa. Il faut attendre 2011 pour que le premier album studio du groupe en 25 ans sorte enfin ! « Cotonou Club » est enregistré à Paris et sort chez Universal Music Jazz (Sound’Ailleurs). On y retrouve des collaborations prestigieuses avec le groupe Franz Ferdinand, qui admire leur longue carrière, leur son distordu et le groove imparable des Béninois, ou aussi Fatoumata Diawara et Angélique Kidjo.

Après le décès du chef d’orchestre historique Mélomé Clément en décembre 2012, le chanteur Vincent Ahéhéhinnou, le bassiste Gustave Bentho et le chanteur saxophoniste Pierre Loko, les trois membres fondateurs encore en activité, décident de faire perdurer la flamme du Poly-Rythmo et enregistrent un nouvel album : « Madjafalao » sorti chez Because Music le 21 octobre 2016. Il est produit par Florent Mazzoleni, journaliste sur France Culture, spécialiste des musiques africaines et auteur d’une vingtaine de livres sur le sujet.

 

Line up :

Vincent AHEHEHINNOU : lead vocal

Gustave BENTHO : guitare basse

Pierre LOKO : saxophone, vocal

Désiré AJANOHUN : guitare solo

Cosme ANAGO : lead vocal

Vital ASSABA : trompette

Célestin HONFO : congas

Moise LOKO : clavier

Gontran GUEDOU : trombone

Roland MELOME : batterie